Au Canada pour cultiver l’esprit entrepreneurial

2017-06-15_m2i_echange_universite_laval.jpg

 

Afin de stimuler créativité et envie d’innover, un nouveau groupe d’Itesciens est parti au Québec en juin 2017. Objectifs cette année : mettre en place un serious game pour le Centre d’entreprenariat de l’Université de Laval et visiter des studios de développement de jeux vidéo comme Ubisoft, Beenox, Bishop Games ou encore Sweet Bandits.

Un serious game pour promouvoir le Centre d’entrepreneuriat de l’Université de Laval

Un groupe d’une dizaine d'étudiants en MSc Gaming & Smart tech a été chargé de développer un support de communication ludique et didactique dans le cadre du renforcement de l’offre de formation de l’Université de Laval. Un mini-jeu a donc été créé en deux semaines sur place, afin de présenter les services offerts dans le domaine entrepreneurial. « Le plus difficile était de trouver des idées d’épreuves « funs » et facilement réalisables par l’utilisateur pour qu’il puisse passer tous les challenges tout en garantissant un certain niveau d’information» raconte Michael Hubert, étudiant en M2i.

Le projet piloté par Simon Chartier, Directeur adjoint du Centre d'entrepreneuriat de l'Université Laval, et Claude Gobet, professeur à ITESCIA, devrait après quelques modifications être mis en ligne.

Le Canada, eldorado des entreprises du jeu vidéo

Le Canada s’est imposé comme l’un des grands pôles mondiaux du développement de jeux vidéo. L’opportunité pour les étudiants d’ITESCIA de rencontrer deux acteurs majeurs du secteur, Beenox développeur officiel des jeux de la franchise Spider-Man et Ubisoft, le troisième plus grand éditeur indépendant au monde.

2017-06-15_m2i_echange_universite_laval_2.jpg

 

Les professionnels rencontrés par les Itesciens ont mis l’accent sur leur politique de recrutement et de management axée sur les compétences, la motivation et la créativité des candidats. « Les notions d’implication et d’entrepreneuriat sont essentielles dans les entreprises que nous avons rencontré et ITESCIA a un vrai rôle à jouer en encourageant et en montrant aux élèves la voie à suivre » analyse Claude Gobet.

Ces rencontres ont d’ailleurs inspiré les élèves quant à l’organisation du travail autour de leur projet de Serious Game. A l’instar de Beenox, ils l'ont développé en mode agile avec une organisation projet horizontale. Un voyage qui a ouvert les Itesciens sur l’univers du jeu vidéo et sur l’entrepreneuriat outre-Atlantique.

Media

Galerie Media
Publié le 29/06/2017