Erasmus Days les 15, 16 et 17 octobre (bis)

web_banner_ed.png

Paul Carpentier est parti en mobilité en Finlande, à la University of Applied Sciences de Tornio

 

********************************************

 

  • Quelles ont été tes motivations pour partir en mobilité via Erasmus +?  

Je voulais réaliser un voyage au sein de mes études me permettant d’étudier et de parler anglais, tout en découvrant un pays. J’ai choisi la Finlande, en Laponie, qui offre une multitude d’activités et de voyage.

Mon logement était situé à 5 minutes de l’école. Nous étions trois par appartement et l’immeuble recevait beaucoup d’étudiants. Le fait d’être tous logés au même endroit a facilité les relations et nous étions quasiment tous amis, et il nous arrivait régulièrement de sortir ensemble. Les étudiants venaient de Russie, d’Hongrie, de Chine, d’Espagne, d’Allemagne, de France, d’Autriche et peut être d’autres que j’oublie. Mais il nous arrivait souvent de discuter avec des Suédois et des Finlandais également. L’université proposait des activités étudiantes, et de plus, des tuteurs nous étaient affectés afin de nous guider à notre arrivée (appartement, courses, ville etc…)
 

  • Comment se déroulaient les cours au sein de l’Université ?

Les cours avaient généralement lieu le matin. Puis on effectuait une série d’exercices pratiques en lien avec le cours, à l’école ou indépendamment. On avait des cours tels que l’  « Application Design and Development », que j’ai préféré, car cette formation était complémentaire avec ce que je faisais à ITESCIA. J’ai pu voir comment fonctionnait le développement web.  A contrario, le « Survival Finnish » était très compliqué pour moi, le Finnois étant une langue très complexe.

Les formateurs laissent de l’autonomie aux étudiants et comptent sur eux pour rendre leur travail à temps et pour s’entraider si nécessaire. Nous avons travaillé sur la création d’un site web qui présentait la Finlande, avec une liste de guide, une partie authentification,… Ce projet combinait tous les cours que nous avons suivi depuis le début, toutes les compétences acquises en cours HTML, CSS, Bootstrap, javascript, base de données SQL. C’était vraiment satisfaisant de travailler chacun pour son propre projet et de le réussir à temps à la fin du parcours scolaire. Nous avions quelques fois des exercices à faire seul ou en groupes, et l’entraide était présente entre les développeurs qui étaient à l’aise et ceux dont ce n’était pas la spécialité.

Les professeurs en Finlande sont plus proches des élèves, il nous arrivait régulièrement de parler avec eux et de donner un retour. Et le fait de travailler seul, en dehors de l’école incite à relire le cours et à le travailler sérieusement afin de rendre les exercices à temps. Le projet portant sur deux mois était très intéressant et motivant.

Le programme de formation a correspondu à mes attentes car celui-ci était intéressant, et laissait une partie de la journée libre, une fois les exercices faits, pour découvrir la région.         
 

  • Quelles sont les activités et sorties que tu as fait ?

C’est le point le plus agréable de mon séjour, j’ai fait énormément de sorties et d’activités. Nous sortions régulièrement avec les autres étudiants  (parc d’activité, course à pied, football une fois par semaine, musculation etc…) la journée et le soir.

Ensuite j’ai réalisé ma première sortie avec un allemand. Nous sommes partis en bus « à l’arrache » vers une ville plus au nord, du nom de Pello, quand il faisait encore des températures correctes. Nous sommes sortis du bus, on a marché 10-15km pour rejoindre un abri (il y en a partout en Finlande, des abris ouverts et couverts avec toujours du bois à disposition gratuitement pour faire des feux) et nous avons décidé de couper à travers la forêt. Je n’ai jamais vu un lieu aussi silencieux, nous avons entendu des cloches et avons pensé à des chèvres. Mais non, il s’agissait de rennes !

 

Nous avons ensuite mangés et dormis dans l’abri ouvert avec un feu pour nous réchauffer, nous étions seuls.

 

Ensuite le froid à commencé a s’immiscer. Mon frère nous a rejoint en Finlande et nous sommes partis vers Inari, dans le nord de la Laponie avec trois autres français. Nous avons loué une maison donnant sur un lac et avons fait le fameux saut dans le lac après le sauna. Nous avons exploré les environs en faisant des randonnées.

La conduite est assez particulière sur place, avec des pneus cloutés pour rouler sur la glace, des chutes de neiges, et des animaux croisés sur la route (ce qui arrive très régulièrement) :

 

 

Plus tard, nous avons décidés de partir avec un allemand, un français et un autrichien dans un trip ou nous dormions quasiment tous les soirs dans des abris fermés, ce fut exceptionnel et plein de péripéties.

 

 

Et enfin plus tard, nous avons eu l’occasion de faire du ski avec des Français, Allemands, Autrichiens et Finlandais.

On a pu voir des aurores boréales et des paysages exceptionnels.

 

 

Un week-end, nous sommes allés avec Antoine faire de la motoneige et de la pêche sur glace (ice fishing). Le ressenti ce jour-là était de -21°C.