Business Analyst, un chef d’orchestre au cœur de l’entreprise

Business Analyste, un chef d'orchestre au coeur de l'entreprise

Après une école de commerce, une formation en communication digitale et une première expérience professionnelle dans le cinéma, Adrien Coudron décide de reprendre ses études à Itescia pour devenir Business Analyst. Le fil rouge de ce cheminement ? Conjuguer relations humaines et poste clé dans l’entreprise.

adrien_coudron_pour_chacun_sa_voie.jpg

 

Bac en poche, Adrien Coudron intègre Advancia, l’école de la CCI Paris Ile-de-France dédiée à l’entreprenariat. Il enchaine ensuite une formation en alternance en communication digitale. « Mais je me suis peu à peu rendu compte que la dimension humaine me manquait. Communiquer seul derrière un ordinateur n’était pas fait pour moi ! » Diplômé de ces deux écoles, il se tourne alors vers une autre voie et devient directeur de production dans l’audiovisuel. « La logique aurait sans doute voulu que je prenne en charge la communication d’une entreprise. Mais j’ai choisi le cinéma ! Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ma formation en école de commerce m’a été utile car le directeur de production doit être un bon manager de projet » explique-t-il. Pourtant, au bout de 3 ans, Adrien décide de reprendre des études et s’intéresse alors à l’informatique. « L’activité de chef de projet, je connaissais, j’étais formé pour cela, j’avais pratiqué et j’aimais être le chef d’orchestre d’un projet. J’étais par ailleurs attiré par l’informatique et en me renseignant, j’ai découvert l’activité du Business Analyst ».

 

Le Business Analyst occupe une place centrale au sein de l’entreprise. C’est l’interface entre les services opérationnels et l’informatique. Il contribue à la mise en place et à l’adéquation des systèmes d’information avec les besoins des opérationnels. Les qualités requises pour occuper un tel poste ? Des compétences de chef de projet, une forte capacité d’analyse ainsi qu’un sens aigu de l’écoute et de la communication.

« Je crois vraiment que j’ai trouvé l’activité pour laquelle je suis fait. Le Business Analyst conjugue en effet la dimension humaine à des fonctions centrales au sein de l’entreprise. C’est de plus un métier émergent en France et qui peut offrir de belles perspectives de carrière. » Fort de sa motivation, il a donc intégré le Master of science Business Analyst d’Itescia en septembre. « C’est une formation en alternance, ce qui était un impératif pour moi. J’avais en effet besoin d’une continuité financière. Mais surtout, lorsque l’on applique en entreprise ce que l’on apprend en cours, tout prend sens. On comprend pourquoi on doit apprendre ! Et cela permet aussi d’acquérir une expérience professionnelle qui fera la différence lors du recrutement… »

 

Venez assister à notre Hackathon spécial Business Analyse le 23 janvier 2019

 

Media

Galerie Media
1/1
Publié le 21/12/2018