>

Gilbert Deunf, Directeur-fondateur d'ITESCIA

gilbert-deunf_8336.jpg
 

« J’entends et j’oublie, Je vois et je me souviens, Je fais et je comprends ». Ce proverbe de Confucius pourrait être le leitmotiv du système pédagogique orchestré par Gilbert Deunf, fondateur d’ITESCIA.  « Mettre en œuvre et comprendre. Placer ainsi la pédagogie inductive au cœur du dispositif de formation  », insiste-t-il.

 

Une vision sociale de la formation

Arrivé à la Chambre en 1978 comme formateur au centre de formation d’apprentis Adolphe Chauvin dans le Val-d’Oise « J’aime la vocation sociale des CFA, sourit-il. A cette époque, nous aidions des jeunes refusés par tous les systèmes à se remettre sur des rails. Heureusement l’image des CFA a bien changé depuis ».

Gilbert Deunf passe vite de la formation à la création en devenant, en 1987, chef de projet du nouveau CFA : l’ITIN – Institut des techniques informatiques, désormais filière informatique de Itescia.

Il accède ensuite au poste de directeur du CFA Chauvin, et mène parallèlement une autre création : celle du CFA Pierre Salvi d’Enghien (GESCIA), dont il deviendra directeur en 1989. « Construire un nouvel établissement, c’est également construire l’avenir d’une certaine  population » confie-t-il.

Construire l’avenir ici et ailleurs

L’année 1990 marque la création d’un nouveau centre de formation d’apprentis. Gilbert Deunf est, pour la 3e fois, appelé à être chef de projet pour le CFA ESCIA (désormais filière gestion management d’Itescia) puis directeur de cette école.

 « En 1994, j’ai été mandaté pour une mission à l’étranger, se souvient-il. Mon objectif était d’accompagner la création de l’école ESITH d’Hanoi (informatique), puis de l’école Lotus d’Hô-Chi-Minh-Ville qui est aujourd’hui une université privée ». Il met également en place des partenariats avec plusieurs écoles vietnamiennes.

De 1998 à 2004, il développe aussi des partenariats entre ses écoles et  des universités pour le développement de l’apprentissage dans le supérieur. « Il faut mettre les jeunes en situation de création »

Diriger, c’est innover

S’il aime la création, il en va de même en ce qui concerne la pédagogie. « Il faut de l’innovation dans l’approche pédagogique, expose-t-il. Mettre les jeunes en situation de création et ne pas les laisser passifs

Nos apprentis travaillent ainsi sur des projets à taille réelle, soit plus d’une centaine par an pour les entreprises et mettent en place  des actions de  création d’entreprise ! ». Cela passe par une vigilance de tous les instants : besoins des entreprises, évolution du marché et des compétences demandées, afin d’adapter en permanence le contenu pédagogique.

En 2004, Gilbert Deunf prend la direction du groupe ITIN-ESCIA (désormais ITESCIA) pour lequel il conclut 10 partenariats consulaires pour le développement des formations menant à des diplômes professionnels (CNCP).

Il crée également le programme Sup de Pro pour l’admission des bacs pro dans le supérieur. Jusqu’en 2016, il occupe la fonction de directeur d’ITESCIA.

Publié le 29/07/2016